GONDREVILLE

Informations officielles :

Gondreville, commune du département de l’Oise. La commune de Gondreville compte 237 habitants pour une superficie de 7 km². Avec une densité de 34 habitants par km² ; C’est un village agricole sur un tiers de la superficie, les deux tiers restants étant en forêt domaniale.

Maire de la commune : Alain BIZOUARD

Coordonnées de la Mairie : 8 rue de l’Ecole, 60117 GONDREVILLE Tel. : 03 44 88 42 07

Histoire :

Après avoir appartenu au diocèse de Soissons, Gondreville est aujourd’hui du diocèse de Beauvais et de la paroisse de Lévignen.

Gondreville a appartenu au XIVe siècle à Gauthier d’Aunay, seigneur de Lévignen, puis à la famille Emery de La Fontaine. La tour ronde qui occupe un des angles du château est un reste d’un ancien manoir féodal qui a été ensuite remanié et approprié aux exigences d’une maison de campagne.

Avant de quitter Gondreville, il faut y voir l’emplacement du vieux chêne décrit par M. le vicomte Héricard de Thury et connu sous le nom de chêne du Roi. Ce chêne séculaire avait donné naissance à quatorze rejetons devenus dans la suite assez gros, pour servir de base à une table ronde autour de laquelle un royal chasseur, le duc d’Orléans, père de Louis-Philippe, venait souvent avec sa suite prendre ses repas.

Près du chêne du Roi, on voyait autrefois une tour à cinq étages, et de six mètres de diamètre, élevée, en 1188, par la comtesse Eléonore, pour servir de défense aux voyageurs qui étaient en butte aux attaques des brigands, nombreux paraît-il dans la forêt de Villers-Cotterêts. Cette tour communiquait avec celles de Crépy, de Lévignen, de Thury, de May, de Montaigu, de Montépilloy, au moyen de feux allumés sur leurs plates-formes ; étant devenue au XVIIe siècle un repaire de malfaiteurs que l’on qualifiait de maraudeurs, malandrins, malavises, Jacquiers, tard venus, gens sans aveu, le cardinal Mazarin, ministre de Louis XIII, la fit abattre, ainsi que le chêne du Roi. Le chêne du roi était en si grande vénération qu’aucun bûcheron ne voulut y porter la hache. C’est militairement qu’il fallut renverser la souche colossale qui avait donné naissance à une lignée de quatorze chênes. La tour du grain communiquait avec de vastes souterrains que l’on voit encore en partie.

Lieux et monuments :

Eglise Saint Martin

Gondreville.jpg

Construite en 1901
On ne s’attendrait pas, à voir l’aspect de la modeste église de Gondreville, à y trouver un véritable objet d’art, un autel du XVIe siècle, dont le retable est formé par quatre châssis de marbre blanc sculpté qui représentent le martyre de saint Laurent et de saint Etienne, diacres, de saint Thomas de Cantorbéry et d’un autre archevêque. La porte du tabernacle est formée de trois sujets différents sur chacune de ses faces : saint Jacques, saint Christophe sur les deux faces latérales, et, sur la porte le Père éternel qui tient sur sa poitrine le Rédempteur des hommes répandant son précieux sang qui est recueilli par des anges dans des coupes d’or.

Le nom de la cloche de l’église est en même temps une prière : Ave, gratia plena, Dominus tecum. Opus Aloysi Veneziam place MDCCXIII.

Calvaire

Situé au bout de la rue de l’Escarbotte.

La Personne Relais de la Paroisse sur Gondreville est : Françoise Beau Tél. 03 44 88 44 96